Musique

Ecoutez la playlist ici.

Éveil des consciences

Jean Ferrat – Restera-t-il un chant d’oiseau (1962)

Texte prémonitoire aux prémices du mouvement écologique, écrit la même année de la publication de Silent Spring par la zoologiste Rachel Carson, qui accuse certains pesticides d’être dangereux pour les oiseaux et pour l’homme. A une époque où les préoccupations écologiques sont encore au stade embryonnaire, Jean Ferrat nous offre une chanson avant-coureur de nos réalités d’aujourd’hui.

Que restera-t-il sur la terre

Dans cinquante ans

On empoisonne les rivières

Les océans

On mange des hydrocarbure

Que sais-je encore

En 1962 Jean Ferrat pose déjà la question de notre avenir, et surtout celui qu’on laisse « Pour les enfants des temps nouveaux » et nous invite à agir, avant qu’il ne soit trop tard.

Enfants enfants la terre est ronde

Criez plus fort

Pour que se réveille le monde

S’il n’est pas mort

Marvin Gaye – Mercy Mercy Me (The Ecology) (1971)

Chanson du magnifique album What’s Going On sorti en 1971, Mercy Mercy Me (The Ecology) est une des premières chansons dénonçant les effets négatifs de l’homme sur son environnement et la première utilisant le terme “écologie”. Avec cette chanson, Marvin Gaye a participé un éveil des consciences à la cause écologique, jusqu’alors très peu répandue. A cette période où peu d’artistes abordent des thèmes sociaux, lui ose, quitte à ne pas vendre de disques : “quand le monde explose autour de moi, comment puis-je continuer de chanter des chansons d’amour ?”.

Lauryn Hill – I Find It Hard To Say (Rebel) (2002)

Wake up, wake up, wake up, wake up

Wake up, wake up, wake up, wake up and rebel

We must destroy in order to rebuild

Chanson écrite à propos des violences policières, suite à la mort d’Amadou Diallo, immigrant africain tué par la police new-yorkaise en 1999. Elle nous invite à ouvrir les yeux sur le système toxique dans lequel nous vivons et à déconstruire notre société pour en créer une nouvelle, libérée de toutes les oppressions.

Charles Aznavour – La Terre Meurt (2007)

Il est temps de prendre conscience

Que l’homme ne respecte rien

Il se fiche de l´existence

Des baleines et des dauphins

L´éléphant meurt pour son ivoire

La bête rare pour sa peau

Et dans les grandes marées noires

Le mazout englue les oiseaux

Incontournable icône de la chanson française, Charles Aznavour était également un grand défenseur de l’environnement, comme le montre cette chanson, “La Terre meurt, l’homme s’en fout“.

Andrew Bird – Manifest (2019)

I’m coming to the brink of a great disaster

End just has to be near

The Earth spins faster, whistles right past you

Whispers death in your ear

Don’t pretend you can’t hear

Don’t pretend you can’t

Tout au long de sa carrière musicale, l’auteur-compositeur-interprète Andrew Bird s’est penché de manière ludique sur les questions existentielles, principalement celles qui concernent le moi. Dans son dernier album, My Finest Work Yet, il élargit son champ d’action pour examiner les conséquences environnementales des notions occidentales de croissance économique.

Pour se motiver

Change is coming

Change is coming, We are few but we are strong.

Time’s been wasted, We haven’t got too long.

Mother is dying. We can feel it in our bones.

So we’re rebelling for a system that is wrong.

Sing for the climate

We need to wake up

We need to wise up

We need to open our eyes

And do it now, now, now!

We need to build a better future

And we need to start right now

Bella Ciao climatique pour la planète. Un cri d’urgence citoyen sur l’air de ce grand classique, chant de révolte, italien. Pour réveiller les décideurs politiques.

Gardiens de la paix

Gardien de la paix

Es-tu sûr que c’est bien elle que tu gardes ?

Derrière ton bouclier, ouvre grands les yeux et regarde

Ce sont tes enfants et tes sœurs sur les barricades

C’est ton sang qui coule à chaque fois qu’on abat un arbre

Reprise de Luciole – hymne de la ZAD du Testet (contre la construction d’un barrage sur la forêt de Sivens).

Karma Sista – La résistance respire

Je me fous de toutes ces frontières

On est tous enfant de Terre mère

La lutte du monde est nécessaire

Pour que le grand changement s’opère

On peut se dire que tout le monde

Commence toujours par quelqu’un

Ce quelqu’un c ‘est peut être toi

C’est peut être moi et pourquoi pas ?

Avec ses chansons réalistes, ses chansons solidaires, si elle dépose une graine, ça sera celle de la révolution. Autrice et compositrice franco-iranienne. Artiste militante et engageante. Sur des mélodies entêtantes, sa voix cristalline assène des vérités comme on lance des pavés. On ne peut les éviter.

Après avoir réalisé un film documentaire sur les acteurs de la ZAD du Testet, “La résistance respire” et composé son générique, elle a fait le tour de France des Zones à défendre, d’Agen à Notre Dame des Landes.

Son dernier titre “Nous sommes les anarchistes” relie tout ceux qui luttent contre la répression, de jour comme de nuit, debout ou assis. Qu’ils soient zadistes ou indignés, tous sont alter-mondialistes. Parce que le peuple est un contre pouvoir, que ceux qui le détienne en abuse par nature, il faut des voix dissidentes, des voix bienveillantes. Un jour se sera la vôtre peut-être…

John Lenon – Power to the People

Power to the people, Power to the people, right on

Say we want a revolution, we better get on right away

We’ll get you on your feet and out on the street singing

Power to the people

David Bowie – Rebel Rebel (1997)

Rebel Rebel

Doo doo doo-doo doo doo doo doo

Les chansons qui questionnent

Jamiroquai – When You Gonna Learn? (1993)

We’ve gotta stop it going on

We gotta wake this world up from its sleep

Oh, people, stop it going on

King Gizzard & The Lizard Wizard – If Not Now, Then When? (2020)

If not now, then when?

When the forest’s nearly gone.

When the hole’s in the ozone.

When the bees are gone.

If not now, then when?

When the ocean’s coming up.

When the rain just won’t stop.

when the fire’s burning.

If not now, then when?

This is an emergency.

Need to act more quickly.

Neil Young – Who’s Gonna Stand Up? (2014)

Who’s gonna stand up and save the earth?

Who’s gonna say that she’s had enough?

Who’s gonna take on the big machine?

Who’s gonna stand up and save the earth?

This all starts with you and me

Dire la vérité

The 1975 – The 1975 (ft. Greta Thunberg) (2019)

We are right now in the beginning of a climate and ecological crisis

And  we need to call it what it is

An  emergency

So, we can no longer save the world by playing by the rules

Because the rules have to be changed

Everything needs to change, and it has to start today

So, everyone out there, it is now time for civil disobedience

It is time to rebel

Fatboy Slim & Greta Thunberg – Right Here, Right Now (2019)

Entire ecosystems are collapsing We’re in the beginning of a mass extinction

And all you can talk about is money and fairytales of eternal economic growth

Right here, right now, is where we draw the line

Right Here, Right Now (1999), c’est l’un des plus grands tubes de Fatboy Slim. Ce sont également les mots prononcés par Gretha Thunberg lors de son discours enragé devant l’assemblée des Nations Unies. Profitant de cette coïncidence, le DJ britannique a remixé son grand hit avec un mashup du discours de la jeune activiste, et c’est sublime.

Bad Religion – Kyoto Now ! (2002)

It’s a matter of prescience
No, not the science-fiction kind
It’s all about ignorance
And greed and miracles for the blind
The media parading disjointed politics
Founded on petrochemical plunder
And we’re its hostages

Kyoto now ! (KyotoNOW !) était un mouvement mené par des étudiants dans les universités, par lequel les étudiants espéraient amener les universités américaines à s’engager à réduire les émissions de dioxyde de carbone. Le nom du mouvement fait évidement allusion au protocole de Kyoto.

Le protocole de Kyoto est un traité international étendu par les Nations unies pour exiger des plus grands générateurs d’émissions de dioxyde de carbone, une force importante dans le changement climatique. À ce jour, les États-Unis ne l’ont pas ratifié.

Assassin – L’Ecologie : Sauvons la Planète ! (1992)

Comment survivre dans un monde contrôlé par l’économie

Où les problèmes écologiques sont délaissés,

préférant le profit

Groupe mythique de rap français old school, Le premier album d’Assassin Le Futur que nous réserve-t-il ? est un vrai manifeste anti-système (toxique), qui aborde des thèmes comme l’influence des médias, le racisme, l’éducation et, bien sûr, l’écologie. Et des paroles, malheureusement, toujours autant d’actualité.

Mos Def – New World Water (1999)

New World Water make the tide rise high

Come inland and make your house go “Bye”

Sortie dans son premier album solo, Black on Both Sides. Dans cette chanson Mos Def (aka Yasiin Bey), nous emmène à travers les impacts historiques, sociaux et environnementaux de la pénurie en eau, laissant présager que l’accès à l’eau potable serait un problème croissant (des années avant la crise survenue à Flint dans le Michigan qui a marqué les USA).

Musique régénératrice

Sweet Honey In The Rock – We Are The Ones (1998)

We are the ones, we are the ones, we’ve been waiting

Sweet Honey In The Rock est un groupe ancré dans l’histoire et la culture afro-américaines. Il éduque, divertit et responsabilise son public et sa communauté grâce au véhicule dynamique et puissant qu’est le chant a cappella.

Rising Appalachia – Resilient (2018)

I am resilient

I trust the movement

I negate the chaos

Uplift the negative

Realigned and on point

Power to the peaceful

Prayers to the waters

Women at the center

All vessels open to give and receive

Let’s see the system brought down to its knees

Si l’on pouvait résumer la culture régénératrice en une chanson, ce serait celle-ci !

Rising Appalachia met en scène une collection de sons, d’histoires et de chants imprégnés de tradition et de dévotion aux cultures du monde. Entrelaçant une profonde vénération pour la musique folklorique et une passion pour la justice, elles ont fait de leur vie leur travail de chanter des chansons qui parlent de quelque chose d’ancien tout en explosant de pertinence.

“La musique est l’outil avec lequel nous réalisons des prouesses politiques. Mélodie pour les racines de chacun d’entre nous… répandre la chanson et le son dans le monde entier. La musique est devenue le scénario de notre vision – pas seulement pour le plaisir auditif, pas seulement pour le passe-temps, mais maintenant comme un moyen de nous connecter et de créer d’une façon qui ne nous est pas enseignée par la culture dominante. Nous construisons une communauté et nous nous attaquons à l’injustice sociale par la mélodie, en faisant en sorte que la scène se déploie à bras ouverts pour rassembler cette grande famille. Elle a pris sa propre personnalité, nous portant tout au long du voyage. Elle est le fruit d’observations poétiques, de changements sociaux, de messages lyriques, d’une orientation politique, de contraintes symphoniques, de badinage féroce, de bicyclettes et de voies ferrées, d’une volonté primitive, d’air frais, d’harmonie, de flux et de bruit magnifique” – Leah Song

Rising Appalachia- Medicine (2015)

Wise men say that rushing is violence

And so is your silence

When it’s rooted in compliance

To stand firm in loving defiance

Make art your alliance

Give voice to the fire

Medicine est une chanson qui honore les traditions de la médecine populaire ; la médecine à base de plantes comme outil d’autonomisation et de guérison. C’est un appel à l’action pour soutenir les voix des herboristes, des guérisseurs et des enseignants… les racines, les plantes, les arbres et les pierres… les arts, les esprits et les sauvages. C’est un hommage à toutes les façons dont nous pouvons être bien, et aux moyens radicaux et traditionnels dont nous pouvons prendre soin de notre santé.

Cette chanson est un hommage direct aux personnes qui, dans le monde entier, tiennent et enseignent ces moyens de médecine à base de plantes, nous éduquant tous à connaître nos jardins, nos forêts, nos plantes et nos propres corps… pour ramener le bien-être entre nos mains et dans nos communautés. Il ne s’agit pas d’un rejet de la médecine moderne, mais d’une reconnaissance et d’un hommage à ses ancêtres et à ses fondements dans les traditions folkloriques.

Curawaka – Te Nande

“ Toutes les cultures ancestrales ont prophétisé qu’il viendrait un temps viendrait où la famille humaine s’unirait et se lèverait pour défendre la vie sacrée sur terre.

Ce temps, c’est maintenant ! ”

Curawaka nous emmène dans un voyage à travers le paysage sonore du monde naturel et de ses cultures indigènes, invoquant le souvenir de quelque chose de significatif et de profond en la plupart d’entre nous.

Leur premier album Call of the Wild est un hommage à l’héritage culturel et au folklore des peuples ou du monde naturel, ainsi qu’un amalgame accompli de musicalité et de spiritualité. Curawaka vise à connecter et à inspirer la nature sauvage du cœur humain, appelant l’humanité à se réveiller et à s’unir pour défendre ce qui est vrai, bon et sacré.

Tinariwen (+IO:I) – Nànnuflày (2018)

“C’est une musique de nostalgie et de rébellion, de sagesse fatiguée et d’énergie agitée, et elle sonne si, si bien.”

Tinariwen sont des poètes-guitaristes, des soul-rebels du désert du sud du Sahara. Leur musique exprime les aspirations de leur peuple, les Kel Tamashek ou “Touareg” du désert du sud du Sahara. La guitare est leur arme. La simplicité c’est la liberté.

Nina Simone – I Wish I Knew How It Would Feel to Be Free

Nina Simone – Feeling Good

Nina Simone – Ain’t Got No – I Got Life

“I’m a real rebel with a cause.” – Nina Simone

Pianiste, chanteuse, compositrice, arrangeuse musicale et activiste Américaine. Nina Simone est surtout la grande prêtresse de la soul, une des plus grandes icônes de la musique noire afro-américaine. Une artiste extraordinaire qui nous offert des chansons inspirantes et rayonnant d’émotions.

Voyages sonores

Radiohead – Idioteque (2000)

We’re not scaremongering
This is really happening, happening
We’re not scaremongering
This is really happening, happening

Idioteque c’est le 8ème morceau de l’album Kid A, qui explore des beats et des instruments électroniques. “Idioteque” est probablement le plus grand écart par rapport à leur son antérieur.

Voici la paranoïa de la technologique envahissante : l’image centrale de la chanson est un holocauste nucléaire ainsi que le réchauffement climatique.

Les échantillons en arrière-plan sont des composittions minimalistes de Paul Lansky et Arthur Kreiger (aujourd’hui professeur de musique au Connecticut College).

Le titre pourrait faire référence soit à une collection (-teque) d’idiots, soit à une collection de particularités, d’idiosyncrasies, soit à un club de danse (discothèque) dirigé par des idiots, comme une métaphore de la “danse” du monde (c’est-à-dire faire l’idiot avec des friponneries sans signification) alors que notre destruction approche.

Thom Yorke – Hands Off The Antarctic

Thom Yorke, le célèbre leader de Radiohead, a créé une chanson instrumentale simple avec un rythme froid et entraînant pour accompagner des images de l’Antarctique dans le cadre d’une campagne de Greenpeace.

La chanson prend un poids inquiétant au fur et à mesure que le rythme insistant se fait entendre, suggérant que quelque chose – une plate-forme de glace, peut-être – est sur le point de s’effondrer et de se briser dans l’océan.

Kelly Lee Owens – Melt

Dans ce track, la DJ Kelly Lee Owens sample la fonte d’un glacier tout en disant subtilement “Ice / The more you see“.

“Je voulais créer quelque chose qui sonne brut, mais avec des échantillons organiques”, “J’ai senti que c’était une excellente représentation de ce qui se passe dans le monde, que chaque moment où vous respirez et dormez, cela se passe.”

La crise climatique nous oblige à faire appel à la sagesse de la nature pour imaginer un monde nouveau.

Quelle meilleure façon de rêver en grand et de transcender les contraintes du moment que sur la piste de danse ?

Cosmo Sheldrake – Wake Up Calls

Cosmo Sheldrake is a London-based multi-instrumentalist musician, composer and producer. His last album – Wake Up Calls – intends to alert us to the glorious sounds around us, as well as the peril that the natural world faces.

Wake Up Calls was created over a nine year period, using recordings of bird song featured on the red and amber lists of endangered British birds.

The album starts at night with a Nightjar and a Nightingale. The music progresses, track by track, through dawn and day time, round to the evening chorus and back to night with another Nightingale and an Owl.

Jayda G – Orca’s Reprise

Productrice et DJ nominée aux Grammy’s, Jayda G est également diplomée en toxicologie environnementale. Deux domaines qu’elle fusionne dans ce track, superposant des sons d’orques dans un somptueux et magnifique arrangement.

Un violon s’élève en arrière-plan, des touches lumineuses dansent et un synthétiseur crée un espace océanique.

Ecouter cette chanson nous rappelle la beauté infinie du monde et tout ce que nous risquons de perdre si nous ne mettons pas fin aux émissions de gaz à effet de serre.

J. Ralph & Anohni – Manta Ray

“Dans une seule cuillère à café d’eau de mer, on peut trouver un univers infini de plancton.”

Chanson de la magnifique bande son pour le film documentaire Racing Extinction composée par J. Ralph.

Exprimer sa tristesse et sa colère

Keny Arkana -Désobéissance civile  (2008)

Nous parlent que d’profits, la condition de l’homme effacé
Mondialisation et concurrence sont leurs uniques phrasés
Les peuples unilatéralement écrasés, la création menacée
Multinationales et croissance ont tracée leurs routes sur nos libertés

A cause de leurs profits, immédiat l’avenir est gâché
Cette bande d’ingrats ont réduit la planète à un grand marché

Keny Arkana – Réveillez-vous  (2008)

Réveillez vous, ils nous ont déclaré la guerre
Réveillez vous, peuple du monde et enfant de la terre
Réveillez vous avant le point de non-retour
On aura besoin de tout le monde tout le monde tout le monde !

Keny Arkana – La Rage (2006)

La rage de voir ce putain de monde s’autodétruire
Et que ce soit toujours des innocents au centre des tirs
La rage car c’est l’homme qui a créé chaque mur
S’est barricadé de béton, aurait-il peur de la nature ?
La rage car il a oublié qu’il en faisait partie

Chanteuse engagée, Keny Arkana a conquis le milieu du rap en utilisant sa force de caractère. Après une enfance difficile, elle montre des prédispositions pour le rap, poésie moderne de la rue et de la révolte. A 13 ans, elle fait vibrer ses camarades de foyer et se fait vite remarquer lors d’une manifestation musicale, au point de participer à l’enregistrement d’un album collectif avec Mars Patrie et Etat Major. Propulsée par ses prestations, Keny Arkana se fait connaître auprès du public marseillais et enregistre dans la foulée son premier titre, ‘Le Missile est lancé’. Portée par ses deux contributions pour les albums d’IAM et de Psy 4 de la Rime, elle impose son style dans le cercle fermé du rap féminin, utilisant sa prose brutale pour décrire son mal de vivre et dénoncer les injustices en tous genres. Après deux ans d’attente, son premier album sort enfin, sous un titre évocateur, ‘Entre ciment et belle étoile’, rassemblant toute sa rage et tout son espoir pour une vie meilleure.

Damien Saez – Liberté (2019)

Je crois qu’un nouveau jour se lève, révolution des nations
Qu’on saura faire de nos rêves un jour la grande rébellion
Sur cette planète qui crève, si c’est l’heure de l’insurrection
Puisque du peuple sera la sève, la plus belle huile de l’horizon
Des infinis dans les poussières, pour peindre des soleils levants
Des particules élémentaires, en tourbillon dans l’ouragan
Dessineront des hémisphères d’un nouveau monde à toi et moi

Damien Saez – L’enfant de France (2019)

Ils ont vendu l’enfant ils ont tué la Terre
Ils ont fait du printemps cet éternel hiver

Ils ont violé culture, ils ont pourri nature
Ils ont vendu c’est sûr, ton pays aux ordures

Pour sauver notre monde, pour sauver notre Terre
Il n’est de solutions oui que le solidaire
Et si les lois ici, bien tristes grabataires
Ne font que protéger oui le totalitaire
Pouvoir des médiatiques qui tuera le poète
Qui bien loin de leur fric rêvaient d’une planète

Damien Saez – J’accuse (2010)

Damien Saez -Jeunesse léve-toi (2008)

Ça n’a pas beaucoup de sens d’écrire sur Damien Saez. L’exégèse savante serait ridicule, le déchiffrement poétique inutile, la relance politique impossible, la paraphrase précieuse vulgaire.
Que faire alors ? Poser quelques jalons pour ne dire qu’une chose : écoutons-le, lui, le poète anarchiste qui travaille le réel aux mots et invente le monde aux sons. Ecoutons-le dans ses à-corps incarnés.1

1Damien Saez : résistance libertaire , Aurélien Barrau, dans Diacritik, 2017

King Gizzard & the Lizard Wizard – Planet B (2019)

Urbanization

Scarification

Population exodus

There is no Planet B

Open your eyes and see

La créativité de ce prolifique groupe australien ne connaît pas de limites; à travers leurs albums, ils explorent toutes sortes de genres. À l’image de Infest the Rats’ Nest, un album de trash metal totalement inattendu, futuriste et obscure qui présente une vision où fuir la Terre pour recommencer une civilisation dans l’espace ressemble moins à de la science-fiction qu’à un documentaire dramatique. Une bande sonore pour un imminent “éco-pocalypse”, des maladies résistantes aux médicaments et un mépris furieux envers les puissances destructrices de la planète, que seul le métal le plus impitoyable peut accomplir.

Mais au-delà de la fiction, cet album est une critique d’une humanité qui s’effondre sans prendre les choses au sérieux. Infest the Rats’ Nest ouvre donc avec (there is no) Planet B, slogan écolo incontournable tourné en une chanson déjantée et enragée.

Gojira – Global Warming (2005)

Gojira est un groupe de metal français très engagé en matière d’écologie et réchauffement climatique. On le voit notamment dans l’album concept From Mars To Sirius, dans lequel le personnage principal en a assez de la façon dont les humains ont traité leur terre et décide de faire un voyage dans l’espace pour trouver les extraterrestres qui l’aideront à restaurer la Terre. Global Warming est un résumé de ce qui est arrivé au personnage et la terre dans le récit de l’album. Mais, on le sent aussi, c’est une forme de catharsis pour le groupe.

Rage Against The Machine – Sleep Now in the Fire (1999)

Sleep Now in the Fire est le cinquième morceau de l’album The Battle of Los Angeles de 1999 du groupe Rage Against the Machine. La chanson contient des paroles sur la cupidité, comme la conquête des Amérindiens, le voyage de Christophe Colomb par Nina, la Pinta, et Santa Maria et l’esclavage américain au XIXe siècle, ainsi que des critiques sur les mesures prises par le gouvernement américain en temps de guerre, notamment le bombardement d’Hiroshima et l’utilisation de l’agent orange dans la guerre du Vietnam.

Modest Mouse – Lampshades on fire (2015)

The air’s on fire so we’re moving on

Better find another one ’cause this one’s done

Waiting for the magic of the scientist’s glove

To push, push, push, push, pull us up

Spend some time to floating out in space

Find another planet, make the same mistakes

Our minds all shatter when we climb on board

Hoping for the scientists to find another door

Si le rythme de Lampshades on Fire nous donne envie de danser, les paroles sont quant à elles beaucoup plus sombres. Employant la métaphore, Isaac Brock compare l’humanité à un groupe de fêtards ne se souciant pas de la destruction qu’ils laissent sur leur passage.

Une critique intelligente (et entraînante) d’une humanité aveugle et son penchant pour la destruction.

Bérurier Noir – Porcherie (1985)

Le monde est une vraie porcherie
Les hommes se comportent comme des porcs
De l’élevage en batterie
À des milliers de tonnes de morts

Au début des années 80, le mouvement punk a vécu sa deuxième vie, et c’était également vrai en France, où une première vague précoce et intense n’avait pas réussi à attirer l’attention. Quelques groupes, dont la plupart ont survécu longtemps, ont rendu ce second mouvement vraiment passionnant, et Bérurier Noir reste le plus célèbre et le plus respecté d’entre eux. Poings et drapeaux rouges et noirs levés, cette bande de clowns anarchistes était le parfait exemple d’indépendance et de conscience sociale.

Vladimir Vissotsky – La chasse aux loups

J’ai fait refus d’obéissance, j’ai dépassé
Les drapeaux, la soif de vivre a été plus forte que tout,
J’ai juste entendu, joyeux,
Les cris d’étonnement des hommes derrière moi.

Vladimir Vissotsky – Le chant de la terre

Terre, mère éternellement féconde,
Plus inépuisable que l’eau de l’océan,
Qui a dit : la terre est incendiée ?
Elle n’est que noire de chagrin.

Poète, comédien, chanteur et compositeur russe, Vladimir Vyssotki a tourné dans une trentaine de films et écrit près de 800 chansons en URSS. Malgré une oeuvre sans cesse censurée par le régime soviétique, son histoire est celle d’une voix, celle d’un peuple qui n’a jamais cessé de l’aimer.