Qui nous sommes

Qui nous sommes

Nous sommes un mouvement de citoyen·ne·s organisé. Nous sommes une culture régénératrice, inclusive, bienveillante et résiliente. Nous incarnons en notre sein le changement vers une vie plus saine et respectueuse du vivant.

Nous sommes la branche lausannoise d’un mouvement international et décentralisé, ce qui signifie que le simple respect des Principes et Valeurs permet à quiconque d’agir au nom d’Extinction Rébellion sans nulle autorisation.

Nous sommes un mouvement politiquement apartisan dont l’unique but est d’apporter une justice écologique, climatique et sociale. Nous employons les tactiques d’action directe non-violente pour forcer les gouvernements à prendre des mesures drastiques afin de lutter efficacement contre l’urgence écologique qui menace d’extinction notre planète toute entière – humains et animaux compris.

Nos revendications

1. Dire la vérité

Les gouvernements doivent dire la vérité en déclarant une urgence climatique et écologique, en travaillant avec d’autres institutions pour communiquer l’urgence du changement.

2. Agir maintenant

Les gouvernements doivent agir maintenant pour mettre un terme à la perte de biodiversité et réduire les émissions de gaz à effet de serre à un niveau net de zéro (neutralité carbone) d’ici 2025.

3. Aller au-delà de la politique

Les gouvernements doivent créer et être dirigés par les décisions d’assemblées citoyennes sur le climat et la justice écologique.

Plus d’infos sur nos revendications

 

Nos Principes et Valeurs

Voir la version détaillée

Toute personne ou groupe peut s’organiser de façon autonome et agir au nom et dans l’esprit de XR, pour autant que l’action s’inscrive dans nos Principes Valeurs. De cette manière, le pouvoir est décentralisé, ce qui signifie qu’il n’est pas nécessaire de demander l’autorisation d’un groupe ou d’une autorité centrale.

1 – Nous avons une vision commune du changement

Créer un monde dans lequel les sept prochaines générations pourront vivre.

2 – Nous fixons notre mission sur ce qui est nécessaire

Mobiliser la population pour parvenir à un changement de système

3 – Nous avons besoin d’une culture régénératrice

Créer une culture qui soit saine, résiliente et adaptable.

4 – Nous nous remettons ouvertement en question, nous et ce système toxique

Nous quittons nos zones de confort pour agir en faveur du changement.

5 – Nous valorisons la réflexion et l’apprentissage

En suivant un cycle d’actions, de réflexions, d’apprentissage et de planification pour plus d’actions. Apprendre des autres mouvements et contextes ainsi que de nos propres expériences.

6 – Nous accueillons tout le monde et chaque partie de tout le monde

Nous travaillons activement à la création d’espaces plus sûrs et plus accessibles.

7 – Nous travaillons activement à atténuer le pouvoir

Briser les hiérarchies de pouvoir pour une participation plus équitable.

8 – Nous évitons les reproches et la honte

Nous vivons dans un système toxique, mais aucun individu n’est à blâmer.

9 – Nous sommes un réseau non violent

L’utilisation de stratégies et de tactiques non violentes est le moyen le plus efficace d’apporter des changements.

10 – Nous sommes basé·e·s sur l’autonomie et la décentralisation

Nous créons collectivement les structures dont nous avons besoin pour contester le pouvoir.

Quiconque suit ces 10 principes et valeurs fondamentaux peut agir au nom d’Extinction Rébellion

Notre histoire

Débuts en Angleterre

Extinction Rébellion (abrégé XR) naît en octobre 2018, mais ses fondements sont antérieurs et proviennent d’un mouvement nommé « Rising Up! » en 2016, dont l’un des buts était de stopper l’agrandissement de l’aéroport de Londres-Heathrow par la méthode de l’action directe non-violente. Suite à l’échec de cette opération, des réunions et des réflexions se sont tenues pour accroître l’efficacité de leurs stratégies et rendre le mouvement plus global. Car, s’il faut lutter contre la crise climatique et écologique, cela doit se faire à l’échelle mondiale.

Le journal britannique The Gardian publie, le 26 octobre 2018, un communiqué signé par de nombreuses personnalités et appelant la population à agir de manière urgente face à la crise écologique. Cette tribune était signée par de nombreuses personnes affirmant leur soutien au mouvement Extinction Rébellion

Le 31 octobre 2018, un millier de militant·e·s britanniques, soutenu·e·s par des personnalités issues du monde politique, universitaire et scientifique se réunissent sur la place du Parlement à Londres et prononcent une déclaration de rébellion contre le gouvernement britannique, exigeant que ce dernier reconnaisse l’état d’urgence climatique.

Les semaines suivantes connaissent une effervescence extraordinaire. Six mille rebelles convergent vers Londres et des actions d’ampleur sont réalisées, parmi lesquelles l’occupation pacifique pendant des jours de cinq grands ponts sur la Tamise, des arbres plantés au milieu de Parliament Square, l’ensevelissement d’un cercueil représentant l’avenir, des personnes collées aux portes du Buckingham Palace et la lecture d’une lettre adressée à la Reine.

L’appel à la rébellion devient rapidement viral, et des groupes nationaux jaillissent dans la foulée en Europe, aux États-Unis, puis dans le monde entier.

Débuts en Suisse

Porté·e·s par l’expérience anglaise et grâce aux réseaux de XR UK, un groupe de militant·e·s provenant de Suisse Romande et Allemande se réunissent dans le but de faire croître XR Suisse. Une page Facebook est créée et très rapidement des liens se tissent par région. Le 13 avril 2019, plus de 200 activistes provenant de toute la Suisse se retrouvent devant le Palais Fédéral de Berne et proclament une déclaration de rébellion.

Déclaration de rébellion devant le Palais Fédéral, 13 avril 2019

Actuellement, la Suisse comporte plus d’une vingtaine de groupes locaux répartis dans différents cantons, avec parfois plusieurs groupes dans le même canton. Le canton de Vaud contient le groupe XR Riviera, de la région Vevey-Montreux. Il y a également le mouvement Animal Rebellion, qui réunit les militant·e·s d’XR contre la surexploitation du vivant comme cause première du réchauffement climatique.

XR à Lausanne

Le groupe lausannois, très engagé, grossit assez vite, en partie grâce à une convergence avec des activistes provenant d’autres mouvements, séduit·e·s par les idéaux, principes, valeurs et dispositifs de XR.

XR Lausanne naît en janvier 2019. Une première rencontre a lieu, aboutissant à une conférence sur l’urgence climatique puis, lors de la réunion suivante, une quarantaine de personnes sont présentes et intéressées par le projet.

En savoir plus sur notre histoire


Pourquoi agir ainsi ?

Si l’histoire du militantisme prouve bien une chose, c’est que toutes les justices (ou semblants de justices) dont nous jouissons actuellement n’auraient jamais pu voir le jour sans une mobilisation massive de la population. Et même si l’Etat ne l’avoue que peu à demi-mots, la désobéissance civile est bien la source de plusieurs lois, textes et procédés allouant à l’humain et son environnement de nombreuses de libertés allant de l’abolition de l’esclavage à l’égalité hommes-femmes.

Tu l’as donc compris, nous ne cherchons ni à gagner de l’argent, ni à assouvir un quelconque besoin de renommée. Notre objectif est d’avoir un maximum de personnes mobilisables lors de nos actions pour forcer les gouvernements à agir face à l’urgence écologique. Nous distinguons 2 types de mobilisations:

Les mobilisations ponctuelles

Il s’agit des personnes qui « suivent le mouvement de loin », s’inscrivent aux actions et viennent lorsqu’il y a un appel à projet ou un besoin d’aide. Tu peux rester informé·e en t’inscrivant à notre newsletter: il s’agit d’un mail que tu recevras toutes les 2 semaines et qui résume nos activités, événements, ainsi que les aides dont nous avons besoin.

L’organisation

Sans organisation, il n’y a pas d’action ni de mobilisation. Ce pan du mouvement est crucial pour permettre l’action directe. Les personnes dans l’organisation oeuvrent dans l’ombre de ce que les médias exposent. Tu peux t’engager dans un Groupe de Travail (réunions hebdomadaires ou bi-mensuelles) et apprécier cette approche moins connue qu’est la gouvernance horizontale. Pas de chef·fe ou de leader: les réunions sont animées avec une facilitation dans le but de répartir équitablement le pouvoir au sein de la collectivité. Les décisions sont prises par consentement, ceci pour permettre à chaque projet d’aller au bout en respectant la voix de tout le monde.

Mais alors… que faire ?

Rejoins Extinction Rébellion

Parce que nous ne proposons pas uniquement la désobéissance civile sans une réponse concrète derrière, nous incarnons essentiellement cette nouvelle culture qu’est la culture régénératrice: le monde de demain que nous ferons émerger de ce système toxique. Nous sommes, dans notre comportement-même, un changement vers des relations interpersonnelles plus bienveillantes, respectueuses et harmonieuses. Nous travaillons constamment à changer nos rapports à nous-mêmes, à l’autre et à l’environnement, ceci dans le but de déconstruire les nombreux schèmes nous ayant menés vers la situation de destruction planétaire actuelle.

Rejoins un autre mouvement

Les stratégies traditionnelles comme les pétitions, le lobbying, le vote et la protestation n’ont pas fonctionné en raison des intérêts enracinés des forces politiques et économiques. Parce qu’il y a urgence, il est aujourd’hui naïf de penser que les moyens actuels suffiront à éviter à nos propres enfants un avenir catastrophique. Et ne rien faire devient criminel. Les gestes individuels sont très bien: trier ses déchets, rouler à vélo, cesser de prendre l’avion ou avoir une alimentation bio/locale/végane sont des gestes que nous recommandons. Cependant, cela ne suffit plus. Si tu ne décides pas de rejoindre Extinction Rébellion, nous te demandons d’agir avec un autre mouvement qui prône des moyens d’action te convenant mieux. Parce qu’ensemble, nous avons les mêmes buts et que nous souhaitons y arriver avec ardeur, la convergence des luttes devient nécessaire et c’est la masse, quelles que soient les tactiques, qui fera la différence.

© Illustrations de Kati Szilágyi (www.katiszi.com), avec sa permission